Open Hours
Réflexions sur des systèmes durables

Elementary OS

#distributions, #logiciel libre
Elementary OS

N’en déplaise aux utilisateurs historiques de Linux, c’est la distribution Ubuntu qui a permis aux distributions de toucher le grand public. Une installation similaire aux systèmes d’exploitation commerciaux, des cartes graphiques qui fonctionnent sans bidouille en ligne de commande, un environnement de bureau fiable qui s’oublie dans l’utilisation quotidienne, et un « logistore » pour découvrir facilement les meilleurs projets libres.

 

L’abandon de GNOME par Ubuntu a laissé ses utilisateurs dans le désarroi. De nombreuses alternatives, exploitant les acquis hardware d’Ubuntu, ont vu le jour, dont Elementary OS. Cette dernière reprend avec intelligence l’héritage de GNOME/GTK. Elle s’inscrit dans la modernité en fixant des règles pour une expérience utilisateur homogène et accessible à tous. Daniel Foré et son équipe propose une économie audacieuse autour de la rançon de code (bountysource) et du financement participatif pour récompenser ses développeurs. Comme Gnome 2 en son temps, Elementary fait le lien entre les nouveaux convertis au libre et les amateurs de belle mécanique.

 

Malheureusement, si cette distribution se présente comme une alternative de remplacement pour Mac OSX ou Windows, elle a quelques points qui jouent contre elle : d'abord, ce statut de bêta, qui se justifie par l'ampleur des développements prévus, mais qui font dire à ses détracteurs qu'Elementary ne sera jamais vraiment capable de rivaliser avec de grandes distributions. Avec le lancement de Loki, des gros chantiers comme la refonte de l'App Center font qu'on peut difficilement mettre un néophyte sur cette distribution sans être derrière, malgré l'ergonomie étudie pour lui, c'est là tout le paradoxe. Petit à petit, l'équipe laisse également tomber le souci d'être installable sur des petites configurations, de sorte que sur des anciennes machines, on conseille plutôt un environnement léger comme Xfce plutôt que Pantheon. Malgré un design plutôt minimaliste, agréable à l'oeil mais exigeant pour les développeurs qui doivent tout repenser, Elementary s'adresse à un public averti, alors qu'elle vise plutôt le grand public. Du gâchis.

Pourquoi Linux ?

#logiciel libre
Pourquoi Linux ?

 

Découvrir de nouveaux programmes

Votre distribution propose certainement une solution pour lister tous les programmes installables sur votre ordinateur. En quelques clics, vous pouvez installer ou enlever des programmes dont vous ne soupçonnez pas l’existence. Testez l’ensemble des possibilités logiciels d’un PC en toute liberté (et à 99% gratuitement) !

 

Pas de virus

Apple est réputé sans virus car il utilise les mêmes systèmes de permission de fichiers que Linux. Sur Linux, un programme ne s’installe jamais à votre insu, la seule faille c’est la rigueur du « vigile » à l’entrée.

 

Lutter contre le consumérisme technique

les éditeurs de système d’exploitation et les fabricants de matériel s’entendent pour consommer toujours plus de mémoire, de place sur les disques durs. Certaines distributions Linux tournent très bien sur des PCs jugés obsolètes par l’industrie, et sans compromettre la sécurité de vos données.

 

Pas de surprises budgétaires

Même si Linux et ses programmes sont distribués gratuitement, soutenir le travail des développeurs sous forme de dons volontaires est important. Faites-le à votre rythme, selon vos moyens.

 

Le choix des interfaces

Avec les distributions, vous pouvez choisir l’environnement qui vous convient le mieux, votre manière préférée de lancer vos programmes et de basculer entre vos fenêtres. Soyez à l’aise avec votre bureau !

 

Pas de rupture d’apprentissage

L’expérience que vous acquérez avec votre environnement ne disparaît pas avec les mises à jour majeures (du système d’exploitation comme des programmes). Les formats de données sont également maintenus, vous aurez toujours accès à vos contenus même si les logiciels évoluent.

 

Aucun verrou

Autrefois, linux se contrôlait en ligne de commande. Aujourd’hui, les interfaces graphiques couvrent l’ensemble des besoins, mais un passionné pourra touours « soulever le capot » pour corriger un problème. Rien de plus désagréable qu’un outil qui plante sans qu’on puisse savoir pourquoi…

 

Une communauté à votre service

Les développeurs sous Linux ont à coeur d’avoir des retours de votre expérience utilisateur. Pour cela, ils mettent en place des forums et autres lieux d’échange virtuels, dans lesquels les autres utilisateurs peuvent vous répondre. Le monde open-source est avant tout une grande chaîne humaine.

Facebook RSS Contact