Charlotte Marchandise-Franquet

Face à une crise démocratique, économique, écologique, les politiques professionnels se montrent toujours moins à la recherche de solutions pérennes que d'arrangements temporaires capables de justifier leur mandat avant d'en briguer d'autres....

 

Les politiques professionnels n’ont aucun intérêt à une démocratie réelle car elle mettrait en péril leurs privilèges. Les politiques professionnels ne peuvent prendre les mesures vitales qui s’imposent en matière d’environnement car elles impliquent de rompre avec le modèle qui les maintient en place.

La voie citoyenne

Si on veut s'engager pour son pays, sa région, sa ville, et l'humanité, si on veut avoir une existence politique, nous n'avons plus qu'à nous indigner, comme nous encourage à le faire Stéphane Hessel. Mais a-t-on des opportunités propices pour canaliser cette indignation ?

 

Malheureusement, si beaucoup de gens font le constat d'une dérive du système politique qui fait que "rien ne va bien", ils forment une population adepte de tous les dissidents du système en mal de reconnaissance personnelle. De Mélenchon à Soral, de Dupont-Aignan à Asselineau, on veut tout revoir bien sûr, mais en promouvant un appareil politique tout à fait classique : vous faites tout le travail et mettez à la poche pour aller donner votre pouvoir à quelques gugusses avec des egos surdimensionnés et une carrière politique longue comme le bras.

Peut-on vraiment croire en un Mélenchon qui dit que sa première mesure sera de quitter le pouvoir pour le redonner au citoyen, tant même au sein des Insoumis on entend des critiques très sévères de son organisation pyramidale où les décisions n'ont rien de démocratiques ?

Peut-on vraiment croire dans une politique au-delà du clivage droite gauche avec un programme qu'on veut résumer par quitter l'Europe et appliquer l'article 50 ?

Charlotte Marchandise-Franquet

Heureusement, depuis quelques années, les initiatives politiques autour du pouvoir par le peuple pour le peuple se multiplient. Aux dernières élections présidentielles, un parti de démocratie directe s'était déjà présenté, dans l'indifférence générale. Mais en 2017, les choses ont changé. L'écriture de la 6ème constitution est actée dans certains programmes de gauche, et le quinquennat de François Hollande a clairement démontré qu'après la droite classique, la gauche classique n'avait pas plus d'ambitions et de résultats.

La Primaire.org surfe alors sur la mode des primaires pour laisser les français choisir leur candidat. Au termes de deux tours qui ont rassemblé plus de 50.000 votants, c'est Charlotte Marchandise-Franquet qui a remporté le vote "internet"des français. A quoi bon avoir une candidate de plus, inconnue de surcroit, face à des vieux loups de mer ?

Comme Jean-Luc Mélenchon, Charlotte Marchandise ne brique le mandat présidentiel que pour redonner le pouvoir au peuple. Elle se présente comme porte-étendard d'un collectif axé autour d’une société juste, solidaire et conviviale pour une démocratie interactive et transparente. Découvrez ce programme sur son site : http://charlotte-marchandise.fr/le-programme-un-projet-de-societe-humaniste-a-construire-ensemble/

Enfin un projet basé sur des idées, enfin une femme avec un sacré courage, enfin des gens hors-système qui ne sont pas alignés sur la haine ou la conspiration, enfin un programme qui voit à moyen et long-terme, enfin des gens qui disent que tous les politiques ne sont pas pourris et qu'on peut concilier convictions et action...

Pour peu que vous preniez le temps de vous y intéresser, cette candidate de la primaire.org a surement de nombreux éléments que vous ne retrouverez nulle part ailleurs, car la classe politique, héritière des bourgeois révolutionnaires qui ont volé le pouvoir au peuple en 1789, n'entend pas faire cesser les privilèges et oeuvrer pour le bien commun. Pour une fois, vous avez le choix de voter pour un programme et pas contre tel ou tel parti. Pour une fois, vous tenez une candidate moderne, qui prend les problèmes actuels à bras-le-corps et en discute avec ceux qui sont concernés.

Charlotte Marchandise recherche encore des volontaires, des dons, des parrainages, n'hésitez pas à vous impliquer si vous croyez en sa démarche !

Voir les commentaires

Pourquoi Linux ?

publié dans logiciel libre

Pourquoi Linux ?

 

Découvrir de nouveaux programmes

Votre distribution propose certainement une solution pour lister tous les programmes installables sur votre ordinateur. En quelques clics, vous pouvez installer ou enlever des programmes dont vous ne soupçonnez pas l’existence. Testez l’ensemble des possibilités logiciels d’un PC en toute liberté (et à 99% gratuitement) !

 

Pas de virus

Apple est réputé sans virus car il utilise les mêmes systèmes de permission de fichiers que Linux. Sur Linux, un programme ne s’installe jamais à votre insu, la seule faille c’est la rigueur du « vigile » à l’entrée.

 

Lutter contre le consumérisme technique

les éditeurs de système d’exploitation et les fabricants de matériel s’entendent pour consommer toujours plus de mémoire, de place sur les disques durs. Certaines distributions Linux tournent très bien sur des PCs jugés obsolètes par l’industrie, et sans compromettre la sécurité de vos données.

 

Pas de surprises budgétaires

Même si Linux et ses programmes sont distribués gratuitement, soutenir le travail des développeurs sous forme de dons volontaires est important. Faites-le à votre rythme, selon vos moyens.

 

Le choix des interfaces

Avec les distributions, vous pouvez choisir l’environnement qui vous convient le mieux, votre manière préférée de lancer vos programmes et de basculer entre vos fenêtres. Soyez à l’aise avec votre bureau !

 

Pas de rupture d’apprentissage

L’expérience que vous acquérez avec votre environnement ne disparaît pas avec les mises à jour majeures (du système d’exploitation comme des programmes). Les formats de données sont également maintenus, vous aurez toujours accès à vos contenus même si les logiciels évoluent.

 

Aucun verrou

Autrefois, linux se contrôlait en ligne de commande. Aujourd’hui, les interfaces graphiques couvrent l’ensemble des besoins, mais un passionné pourra touours « soulever le capot » pour corriger un problème. Rien de plus désagréable qu’un outil qui plante sans qu’on puisse savoir pourquoi…

 

Une communauté à votre service

Les développeurs sous Linux ont à coeur d’avoir des retours de votre expérience utilisateur. Pour cela, ils mettent en place des forums et autres lieux d’échange virtuels, dans lesquels les autres utilisateurs peuvent vous répondre. Le monde open-source est avant tout une grande chaîne humaine.

Voir les commentaires